En fleurs…Ô sakura…

Et oui, un des moments de l’année les plus prisés par les touristes et les japonais: la saison de la floraison des cerisiers.
Et ça ne dure qu’une petite quinzaine de jours. C’est assez frustrant, mais c’est aussi ce qui rend ce moment précieux.

Heureusement que Damien a assuré un max et nous a fait de magnifiques photos.

Est-ce-que c’est aussi magique qu’on l’imagine?
Oui et non…

En voyant les photos, pas de doute la dessus. 

 

La concentration des arbres, la beauté de leurs fleurs (je ne les imaginais pas si grosses) et surtout cette couleur rose pâle sur le fond bleu du ciel a vraiment quelquechose de féérique. Mais lorsqu’on est là-bas, on se rend compte de notre privilège un petit instant seulement, comme dans un éclair de conscience.

Une minute de lucidité durant laquelle notre existence prendrait tout son sens. La nature, l’univers, le divin, le cycle de la vie, le tout. Et nous qui en faisons partie.

Tout ça en un instant et puis soudain pouf! nous voilà replongé dans le mondain…la foule de touristes essayant de photographier la scène sous tous les angles et nous gâchant la moitié du plaisir.

Nous aussi sommes des touristes. Pourquoi devrions-nous prétendre à l’exclusivité?

Heureusement, en sortant des sentiers battus on découvre toujours des endroits moins fréquentés. On peut alors s’installer sous un cerisier, sortir notre panier de pique-nique et profiter de la vue.

Et quand par bonheur, une légère brise vient à soufller, détachant quelques pétales de fleurs des arbres et les faisant virevoleter dans les airs tels des confettis jetés à la sortie d’une église, alors à ce moment là on est vraiment dans un conte de fée. Émerveillés, ravis, heureux.

Que c’est beau la vie!

Alors voilà quelques photos dans l’ordre:
Au tout début de la saison

chemin de la philosophie

 

 

jardin botanique

Puis pratiquement au pic de floraison

 

Il règne vraiment une chouette ambiance au bord de la rivière Kamo

 

Parc Takaragaike, au Nord de la ville

 

 

 

 

 

Mais aussi la nuit lorsque les arbres sont éclairés (ici au jardin botanique), c’est vraiment impressionant. Presque irréel.

 

 

 

Enfin, vers la fin de la saison, après plusieurs jours de pluie et beaucoup de pétales tombés.

 

 

Je crois que cet atmosphère d’automne au début du printemps et ces tapis de pétales couvrant le sol resteront un de mes moments favoris de cette saison.

 

Si vous avez la chance d’aller à Kyoto en cette saison, référez-vous à notre sélection des cinq meilleurs endroits pour le hanami. En espérant que notre liste vous soit utile. Et bien sûr, si vous avez d’autres endroits favoris, n’hésitez pas à nous le dire ! On adorerait les découvrir aussi.

Translate >>

Rejoignez notre communauté ♥

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez régulièrement des articles écrits pour vous informer et vous inspirer !

Merci de vous joindre à nous ! On vous remercie de votre confiance et de votre intérêt. Matane !

Share This